Communiqué Fédéral : Négociation des CCN à la mode Patronale du Bâtiment : Ils choisissent les plus dociles!!!!

Le mercredi 14 février a eu lieu la négociation de la Convention Collective Nationale du Bâtiment à la suite de l’application des ordonnances MACRON.

 

Une négociation pour laquelle la délégation de la C.G.T., décidée de manière souveraine par la direction fédérale (C.E.F.), a eu l’interdiction de pénétrer dans les locaux de la Fédération Patronale du Bâtiment. Contrairement aux autres Organisations Syndicales.

 

 

En effet, Madame ASSALIE a refusé l’entrée de la délégation arguant du fait que notre administrateur, Philippe CHRISTMANN, était présent et qu’il y avait un contentieux en cours ; propos évidemment mensongers car seul persiste l’appel du procureur de la république dans l’affaire dite « de la peinture à l’eau et des confettis ».

 

Nous précisons qu’aucun propos agressif, contre qui que ce soit, n’a été porté. Une dizaine d’adhérents étaient présents pour accompagner la délégation devant les locaux, dans le plus grand calme et cela, sans aucune dégradation comme l’atteste de nombreuses vidéos et des reportages en direct sur notre page Facebook.

 

Sur le fond, la F.F.B. méprise les règles essentielles du paritarisme et choisit ses collaborateurs pour la négociation. La C.G.T. Construction est majoritaire en termes de représentativité avec plus de 40% des votes des salariés.

 

Evidemment, un constat d’huissier a été dressé. Une procédure juridique sera déposée pour la violation de la règle intangible qui consiste à ce qu’une délégation ne puisse être contestée. Cette situation caractérise une entrave aux prérogatives de notre organisation et ainsi qu’une discrimination syndicale.

 

Nous considérons que la négociation  est NULLE et NON  AVENUE.