ACHARNEMENT INDECENT CONTRE LES MEDECINS DU TRAVAIL !

Chaque année, une centaine de médecins du travail sont poursuivis par des employeurs, devant le Conseil de l’Ordre des médecins avec lequel ils oeuvrent en collusion, pour avoir attesté du lien entre le travail et la santé de travailleur-euses.

Dominique Huez, médecin du travail, est poursuivi à ce titre. Simplement pour avoir exercé son métier.

 
Condamné à un avertissement et à 1000 euros au titre de « frais exposés », il refuse légitimement de payer cette somme, en attente d’une décision du Conseil d’Etat, saisi sur
recours. Un huissier vient de déposer à son domicile une indisponibilité de certificat d’immatriculation de véhicules, ce qui équivaut à une saisie.
Cette manoeuvre disproportionnée vise à intimider tout médecin qui résistera aux pressions d’un employeur, à empêcher tout exercice de la profession, indispensable aux travailleurs.
Au‐delà d’un patronat qui organise, par la force et la menace, sa propre impunité quant aux dégâts du travail sur la santé, la responsabilité de l’Etat est écrasante en la matière. Il fait un
choix de classe clair, contre les droits fondamentaux des travailleurs.

 
La FERC CGT apporte tout son soutien aux médecins du travail. Elle réaffirme son opposition à la loi « Travail », laquelle, entre autre volet, instrumentalise la médecine du travail au profit
des patrons, alors qu’elle a pour première mission la protection des salarié.es.

La FERC CGT appelle ses organisations à participer à toute initiative concernant le  Dr Dominique Huez, à la vigilance dans les établissements, en construisant les initiatives
nécessaires à la conquête d’une médecine du travail à la hauteur des enjeux.

 
Montreuil, le 15 mars 2017

Les publications

< > Toutes les publications