Lapeyre accusé d’avoir minoré son profit pour réduire la participation des salariés

A l’heure où Emmanuel Macron prône plus de souplesse dans le monde du travail, le procès qui s’ouvre aujourd’hui au tribunal de grande instance de Nanterre promet d’alimenter les débats sur la liberté des entreprises et le partage des richesses. Ce procès d’une ampleur exceptionnelle est dû à la plainte déposée en 2012 par 1.776 des 9.500 salariés du groupe Lapeyre (filiale de Saint-Gobain), accompagnés des syndicats CGT et Force ouvrière (FO), à l’encontre de seize de la vingtaine de sociétés que compte Lapeyre.

Lire la suite

Les publications

< > Toutes les publications