Licenciement sans cause réelle et sérieuse : 800 000 € de dommages et intérêts pour les ex MVM

Après trois années de lutte devant les tribunaux, les licenciements de 22 anciens salariés de l’entreprise Parisot (ex MVM) viennent d’être reconnus sans cause réelle et sérieuse par la cour d’Appel de Nancy.
Lire la suite

Les publications

< > Toutes les publications